la saison du Centre culturel de Wanze
Le Centre culturel de wanze
Accueil - Saison - Projet art publique
Atelier Stages du Centre culturel de Wanze
Réservations
Contacts
Abonnement
Accès
L'actu sur FaceBook
Newsletter
Espace Pro
Soutiens
Plan du site
Publications



Photos du Centre culturel de Wanze

Newsletter du Centre culturel de Wanze

Abonnement Centre culturel de Wanze

Appel à projet arts plastiques "Allô ?"

La saison

Expositions

Paul Delvaux
Allô - Valérie Ceulemans
Jeunesse éternelle
Etre femme de la belle époque à nos jours
Allô - Isabelle Linotte
Appel "Allô !"


Artistes wanzois

Installations autour de l'arbre

ALLÔ ?
APPEL A PROJET art plastique
autour d’une cabine téléphonique

Le projet "ALLÔ ?" trouve son origine, dans un travail engagé depuis plusieurs années par le Centre culturel de Wanze pour favoriser la rencontre des habitants avec l'art contemporain, et d'autre part, profite de la possibilité d'investir une place publique centrale, devant une salle d'exposition.
Ce projet s'inscrit aussi dans la suite du projet d'art public nommé "installation autour de l'Arbre", étalée sur six années et réalisée avec le concours de vingt-cinq artistes intervenant à tour de rôle sur et autour d'un même arbre lors de chaque changement de saison.
Ce projet est arrivé à son terme en 2012 suite au déménagement du Centre culturel.

Destiné à prolonger cette démarche, ce nouveau projet "ALLÔ ?" investira la place centrale de Wanze, place Faniel, en lien avec la nouvelle salle d'exposition du Centre culturel, en inscrivant la présence de la création contemporaine dans plusieurs relations dialectiques intérieur/extérieur, public/privé, participation/exposition, intimité/extrémité, individu/groupe, amateurs/artistes (re)connus, art/société...
Dans cet esprit, le nouveau support serait une cabine téléphonique. Anciennement lieu par lequel il fallait passer pour communiquer avec l’extérieur. Lieu des liens invisibles entre les interlocuteurs, il matérialise une communication dans l’espace public et permet de réinterroger celle-ci, puisque ces cabines font désormais partie du passé.
Ce support pourrait être le centre de la création artistique sur la place, et permettrait à l’artiste de se questionner et de questionner le public sur ce qui fait lien aujourd’hui, la communication, réelle et virtuelle.